L’entreprise à mission : l’avenir pour la gouvernance ?

APIA AAGIR

Conférence AAGIR du 24 mai 2022

Le 24 mai s’est tenu à AUDENCIA en partenariat avec APIA une nouvelle conférence AAGIR*

 

André SOBZAC (Titulaire de la Chaire Impact Positif d’Audencia et Délégué général RSE), avec ses compétences académiques, est d’abord revenu sur l’historique et les caractéristiques des entreprises à mission

  • C’est le prolongement de la démarche RSE (responsabilité sociale et environnementale)Le coup d’accélérateur a été donné par le rapport Notat/Sénard en 2018 qui sécurise cette démarche avec un cadre juridique adapté : l’inscription dans les statuts de l’entreprise et la création du comité de mission.
  • Répond à la question essentielle : quelle est la raison d’être de l’entreprise.
  • Sa mise en œuvre est le résultat d’un travail de fond avec les salariés, le management, le conseil d’administration et également sur l’environnement de l’entreprise : clients, fournisseurs, partenaires.
  • Obligation de formalisation un objectif écologique et/ou social.
  • Mise en place d’un comité de mission garde-fou pour suivre et surveiller la mise en place des actions.

 

L’inscription dans les statuts de l’entreprise de cette qualité vient couronner cette démarche et lui apporte pérennité.

 

Les intervenants confirment cette vision liée à la réalité de l’entreprise : Louis Marie Chiron (membre du directoire de BDO), Yann Rolland (Président de Cetih) et Paul Bazireau (Président du directoire Groupe Charrier) ont largement décrit leur propre parcours et tracé les perspectives pour leurs entreprises.

En synthèse :

  • Cela répond aux très fortes des jeunes professionnels qui demandent du sens dans leur activité
  • Pour les salariés c’est un effet d’entrainement positif
  • C’est un exercice passionnant à mener au sein de l’entreprise
  • Pour nos intervenants les bénéfices sont les suivants :
  1. Recentrage sur l’essentiel, apporte une vision long terme
  2. Apporte de la robustesse et de la pérennité
  3. Booste la marque employeur et l’attractivité
  4. Apporte des bénéfices financiers

           

A contrario cette qualité définit quelques contraintes

  • Obligation des faire des choix sur les marchés de l’entreprise et sur des opérations d’acquisition
  • Pas de retour en arrière possible (la radiation de ce statut nécessite l’accord des 2/3 des actionnaires)
  • Installation d’un comité de mission qui porte un regard critique et constructif : rapport annuel public, point d’étape mensuel
  • Nécessité d’évangéliser tout le personnel

 

En résumé, avec cette confrontation vision académique et réalité terrain, il s’agit de concilier, avec l’entreprise à mission, les enjeux économiques, sociaux et environnementaux pour une plus grande performance.

 

Sans doute il s’agit là d’une évolution majeure vers un capitalisme responsable.